Avant de la rallumer, on fait l’entretien de sa chaudière !

Avant de la rallumer, on fait l’entretien de sa chaudière !

Avant de la rallumer, on fait l’entretien de sa chaudière !

Ça y est, les grandes vacances d’été sont terminées et la rentrée a sonné. L’automne est là, les journées sont plus courtes et l’air se rafraîchit. Comme chaque année à cette période, beaucoup de personnes seront tentées de rallumer le chauffage dès les premières fraîcheurs. Mais avez-vous songé à faire l’entretien de votre chaudière avant ? Si ce n’est pas le cas, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises en hiver lorsque le grand froid prendra place. 

En plus d’être obligatoire une fois par an, il est fortement conseillé de réaliser l’entretien chaudière avant le rallumage automnal. On vous explique pourquoi.

Entretien chaudière, une obligation légale

L’entretien chaudière est obligatoire une fois par an, pour les chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts, selon le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009. Il concerne aussi bien les chaudières au fioul, à gaz, au bois, au charbon et multicombustibles. En cas de location, l’entretien est à la charge du locataire sauf si le bail stipule autrement ou s’il s’agit d’une chaudière collective.

Attention, vous ne pouvez pas réaliser l’entretien de votre chaudière vous-même. En effet, c’est un chauffagiste agréé qui doit réaliser la procédure. Au cours de son intervention, le professionnel examine un certain nombre d’éléments de l’installation de chauffage :

  • Vérification des éléments de raccordement, 
  • vérification de l’étanchéité du dispositif d’évacuation des fumées,
  • check-up des organes de sécurité de l’installation et des joints, 
  • inspection du réglage éventuel de l’appareil, 
  • et éventuellement le nettoyage du ventilateur.

Environs une dizaine d’éléments cruciaux sont passés au crible pour la sécurité de votre chaudière.

À cela, la révision d’une chaudière s’accompagne de : 

  • L’évaluation des performances énergétiques et des émissions de polluants atmosphériques ;
  • La mesure du taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant pour être sûr qu’il n’y a aucun risque (seulement si votre chaudière n’est pas étanche).

Si nécessaire, le professionnel peut également apporter des conseils en matière d’usage du matériel de chauffage au quotidien.

 

À l’issue de cette visite d’entretien (ou maximum dans les 15 jours qui la suivent), votre chauffagiste vous remet une attestation indiquant les différents points contrôlés et corrigés, additionnés de conseils pour utiliser au mieux votre chaudière. 

Cette attestation est à garder précieusement : elle vous servira auprès de l’assurance en cas de sinistre.

Pour un entretien de qualité, adressez-vous à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) comme Batichauffe !

chauffagiste oise rge

Faire la révision de sa chaudière pour éviter une catastrophe mortelle

C’est un sujet mal connu par les particuliers et pourtant, il fait plusieurs morts chaque année et peut toucher n’importe qui : l’intoxication au monoxyde de carbone.

Avec une centaine de morts tous les hivers, il s’agit de la première cause de mortalité par intoxication en France. La principale cause ? Le mauvais entretien de la chaudière.

Lorsque vous inhalez du monoxyde de carbone, le gaz, qui est incolore et inodore, passe dans vos poumons et se fixe sur les globules rouges. Il prive ainsi l’organisme d’oxygène.  Les premiers symptômes de l’exposition au monoxyde de carbone qui doivent vous alerter sont : des nausées, des maux de tête, une sensation de vertige, voire une perte de conscience.

Une exposition à un niveau élevé et pendant une longue durée (toute la nuit) peut provoquer la mort. Il est donc important de se prémunir d’un tel risque. Pour cela, plusieurs actions très simples sont à mettre en œuvre :

  • Aérez toutes les pièces de votre logement tous les jours au moins 10 minutes afin de renouveler l’air.
  • Installez un détecteur de monoxyde de carbone aussi appelé « détecteur autonome avertisseur de monoxyde de carbone (DAACO) ». Pour un maximum de fiabilité, il doit être certifié EN50291.
  • Faites entretenir votre chaudière par un chauffagiste qualifié RGE.

 

Ces articles pourraient vous plaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Call Now ButtonAppelez-nous